L'asset manager d'un monde qui change

F.A.Q.

 

Retrouvez les questions les plus fréquemment posées par les investisseurs

Qu’est-ce qu’un fonds indiciel ?

Un fonds indiciel a pour objectif de répliquer les variations d’un indice, à la hausse comme à la baisse (aux frais de gestion près). Il s’agit d’une gestion dite « passive », dont l’objectif est de permettre au fonds d’obtenir une performance similaire à celle de son indice sous-jacent.

Qu’est-ce qu’un ETF ?

Un ETF (ou Exchange-Traded Fund) cherche également à répliquer les variations d’un indice de référence. A la différence d’un fonds indiciel « classique », un ETF est négociable en bourse et peut s’échanger en continu sur les marchés comme une action.

Comment mesurer la qualité de la réplication d’un ETF ou d’un fonds indiciel ?

La mesure la plus couramment utilisée pour mesurer la qualité de réplication d’un fonds est la Tracking Error (TE). La Tracking Error, aussi appelée écart de suivi, correspond à volatilité annualisée des écarts de performances du fonds par rapport à son indice de référence. Plus la Tracking Error est faible, plus la performance du fonds est proche de son indice de référence.

La Tracking Error est parfois complétée de la Tracking Difference (TD), qui est une mesure de la différence de performances entre un fonds et son indice de référence (en valeur absolue).

Quels sont les avantages d’un ETF ?

  • Simplicité : Un ETF est négociable en continu et peut ainsi être acheté ou vendu à tout moment de la journée, pendant les horaires de cotation. Acheter un ETF permet de s’exposer à un panier de titres et de diversifier son portefeuille en une seule transaction.
  • Transparence : L’objectif d’un ETF est de répliquer au plus près la performance de son sous-jacent. En outre, la liste des composants de nos ETFs est disponible dans l’onglet « Documents » de nos fiches fonds, pour vous permettre de mieux comprendre nos solutions d’investissement.
  • Maitrise des coûts : Les frais de gestion annuels constatés sur un ETF sont en général plus faibles que ceux des OPCVM traditionnels. En outre, les ETFs de la gamme BNP Paribas Easy ne sont soumis à aucun droit d’entrée ni commission de rachat sur le marché secondaire.
  • Liquidité : Les apporteurs de liquidité animent les ETFs BNP Paribas Easy, afin d’afficher en temps réel des prix d’achat et de vente proches de la valeur des actifs détenus en portefeuille, ce qui vous permet d’acheter ou de revendre des parts à tout moment de la journée.

Quelles sont les différentes méthodes de réplication ?

Il existe deux principales méthodes de réplication :

1/ Réplication physique

Le fournisseur de l’ETF investit en direct dans les titres composant l’indice de référence. Il s’agit de la méthode de réplication la plus explicite pour l’investisseur. Deux approches sont possibles pour répliquer physiquement un indice.

  • Réplication physique totale : l’ETF est investi dans tous les titres qui composent son indice de référence avec la même pondération. Cette méthode est utilisée pour répliquer des indices constitués de titres très liquides, comme l’Euro Stoxx 50 ou le CAC 40 par exemple.
  • Réplication physique optimisée : le fonds investit physiquement dans un échantillon représentatif de son sous-jacent, de manière à réaliser une performance la plus proche possible de son indice de référence tout en optimisant les coûts de transaction. Cette méthode de réplication est adaptée aux indices particulièrement diversifiés, composés de plusieurs centaines voire milliers de titres.

2/ Réplication synthétique

La performance d’un ETF est obtenue au moyen d’un swap (contrat d’échange) de performance conclu avec une contrepartie pour délivrer la performance de l’indice de référence en échange de celle des titres détenus en portefeuille. Cette méthode est surtout utilisée dans le cadre d’une exposition à certains marchés difficiles d’accès comme les marchés émergents. En revanche, le swap expose le fournisseur de l’ETF à un risque de contrepartie, qui  est le risque de défaut de la contrepartie avec laquelle le fournisseur d’ETF a conclu le swap.

Comment acheter un ETF ?

Les ETFs étant côtés en bourse en continu, vous pouvez acheter et vendre des ETFs comme des actions par l’intermédiaire de votre intermédiaire financier habituel. Ces opérations sont sujettes aux frais de courtage usuels en vigueur chez celui-ci.

Pour toute question, vous pouvez également nous contacter en cliquant ici

A quels risques s’expose-t-on en investissant dans un ETF ou un fonds indiciel ?

Ci-dessous une liste (non-exhaustive) des principaux risques auxquels vous pouvez être exposés en investissant dans un fonds indiciel ou un ETF :

  • Risque de marché : Ce risque est présent pour chaque placement intégrant des actions dans son univers d’investissement. Il s’agit du risque de devoir subit une évolution à la baisse des actions composant le fonds et donc une baisse de la valeur du même fonds
  • Risque de crédit : Ce risque est présent dans chaque fonds dont l’univers d’investissement comprend des titres de créance. C’est le risque pouvant résulter de la dégradation de la notation ou de la défaillance d’un émetteur d’obligations auquel sont exposés les Compartiments. Une telle dégradation ou défaillance est susceptible de faire baisser la valeur des investissements. Ces risques sont liés à la capacité d’un émetteur à honorer ses dettes.
  • Risque de liquidité : Il existe un risque que les investissements effectués dans les Compartiments deviennent illiquides en raison d’un marché excessivement réglementé ou si leurs notations baissent ou leur situation économique se détériore. Par conséquent, il peut se révéler impossible de vendre ou d’acheter ces investissements assez rapidement pour prévenir ou minimiser une perte sur ces fonds.
  • Risque de contrepartie : Ce risque est lié à la qualité ou à la défaillance de la contrepartie avec laquelle la Société de gestion négocie, notamment soit le règlement/la livraison d’instruments financiers, soit la conclusion de contrats sur instruments financiers à terme. Il est lié à la capacité de la contrepartie à respecter ses engagements.
  • Risque de change : Ce risque est présent dans chaque fonds ayant des positions libellées dans des devises différentes de sa devise de référence. Si la devise dans laquelle un titre est libellé s’apprécie par rapport à la devise de référence du fonds, la contrevaleur du titre dans cette devise de référence va s’apprécier. À l’inverse, une dépréciation de cette même devise entraînera une dépréciation de la contre-valeur du titre.
  • Risque lié aux marchés des matières premières : Ce risque est présent pour chaque fonds ayant des positions (indirectes) relatives à des matières premières dans son univers d’investissement. Les marchés des matières premières peuvent présenter des variations significatives et brutales des cours qui ont une incidence directe sur la valorisation des actions et titres assimilables aux actions dans lesquels le fonds peut investir et/ou des indices auxquels le fonds peut être exposé.
  • Risque lié aux instruments dérivés : En vue de couvrir (stratégie d’utilisation de dérivés à des fins de couverture (hedging)) et/ou bien d’optimiser le rendement de son portefeuille (stratégie d’utilisation de dérivés à des fins d’investissement (trading)), un fonds peut avoir recours aux techniques et instruments dérivés. L’utilisation d’instruments financiers dérivés à des fins d’investissement est assortie d’un effet de levier, d’où un accroissement de la volatilité des fonds y étant exposés.

Pour une définition et une description plus complète des risques, merci de vous reporter au prospectus et DICI des fonds disponibles gratuitement sur notre site.