L'asset manager d'un monde qui change
poppies_couple_country_bike_1440x300-1024x213
  • Home
  • L’économie circulaire : une thématique d’investissement d’avenir

L’économie circulaire : une thématique d’investissement d’avenir

Dernières actualités

Isabelle BOURCIER
 

Investir dans des entreprises qui s’engagent en faveur de l’économie circulaire peut se révéler un choix payant sur le long terme. Explications.

Comprendre l’économie circulaire et sa création de valeur

A l’heure où nous faisons face à l’amoncellement des déchets, notamment plastiques, à l’affaiblissement des ressources naturelles (matières premières et énergies non renouvelables) et à une population mondiale qui ne cesse de croitre, de plus en plus de sociétés se tournent vers un nouveau modèle économique dont l’objectif est de produire des biens et des services de manière durable. C’est ce que l’on appelle l’économie circulaire.

Initié il y a une dizaine d’années, ce principe est très concret et vise à optimiser l’utilisation des ressources naturelles en repensant entièrement le choix des matériaux et des usages, tout en limitant la consommation et le gaspillage de ressources (matières premières, eau, énergie) ainsi que la production des déchets. L’économie circulaire permet également de donner l’opportunité aux entreprises de réduire leurs coûts, en faisant émerger de nouveaux modèles de production davantage vertueux dans le cadre de la préservation des ressources naturelles de notre planète.

L’économie circulaire répond donc à un nouveau modèle de production et de consommation qui implique le partage, la location, la réutilisation, la réparation, la rénovation et le recyclage des matériaux et des produits. De cette façon, le cycle de vie des produits est prolongé.

En pratique, cela implique notamment de réduire les déchets en mettant en place un modèle économique plus responsable en amont de la chaîne de production. Par la suite, les produits arrivant en fin de vie peuvent être réutilisés, créant ainsi une valeur supplémentaire (« réduire – réutiliser – recycler »).

L’économie circulaire représente une rupture par rapport au modèle économique linéaire traditionnel, qui s’appuie sur le schéma « produire – utiliser – jeter ».

Les entreprises actrices de l’économie circulaire

L’économie circulaire est de plus en plus adoptée par les grandes entreprises internationales qui y perçoivent une opportunité de croissance et d’innovation.

La société NIKE spécialisée dans la fabrication d’articles de sport  intègre les prinicpes de cette économie. Elle a été sélectionnée au sein de l’indice ECPI Circular Economy Leaders Equity (indice sous-jacent au tout nouvel ETF de la gamme BNP Paribas Easy) pour son engagement à doubler son activité avec un impact environnemental réduit de moitié ; Nike a d’ailleurs remporté le prix « Circulars Award 2016 »pour ses efforts en matière de lutte contre le gaspillage. La société se concentre sur l’élimination des déchets grâce à des technologies de conception et de fabrication plus efficaces. En 2015, 54 milliers de tonnes de déchets d’usine ont été transformés en matériaux haut de gamme et réutilisés dans les chaussures et vêtements de sport. A titre d’exemple, NIKE utilise du polyester recyclé et certifié Better Cotton (coton cultivé conformément au système standard Better Cotton Initiative) qui optimise l’efficacité énergétique et l’utilisation rationnelle de l’eau.

Un autre acteur clé dans la transition vers une économie circulaire est IBM. Depuis plus de 30 ans, la société a lancé une unité de récupération des matériels informatiques en traitant près de 30 000 appareils chaque semaine. Plus de 99% des déchets d’équipements informatiques et de produits informatiques retournés à IBM en fin de cycle de vie sont réutilisés ou recyclés.

Dans un tout autre domaine, CATERPILLAR, poids lourd du secteur de la construction, encourage les principes d’économie circulaire avec ses programmes de refabrication et de reconstruction à travers lesquels les composants et les machines sont révisés, plutôt que simplement réparés ou remplacés. Cette réutilisation des pièces réduit les déchets et minimise le besoin de matières premières supplémentaires nécessaires à la production de nouvelles pièces. Grâce à ce système, CATERPILLAR indique « contribuer de manière significative au développement durable en maintenant des ressources non renouvelables en circulation pendant plusieurs cycles de vie ».

Autre exemple, HEINEKEN, 2ᵉ brasseur au niveau mondial, fait également figure de référence en matière de recyclage avec un taux de recyclage des coproduits, des emballages et des déchets industriels estimé à 97%.

En France, les groupes LVMH, Kering et Schneider Electric sont eux aussi engagés activement dans cette démarche.

Les titres ci-dessus sont mentionnés à titre d’information uniquement et ne doivent pas être considérés comme une recommandation d’investissement

L’indice ECPI Circular Economy Leaders Equity

La méthodologie de l’indice ECPI Circular Economy Learders Equity, construite par le fournisseur d’indices italien ECPI, engagé sur l’ESG depuis plus de 20 ans, se base en premier lieu sur les critères environnementaux, sociétaux  et de gouvernance (ESG) d’entreprises cotées d’envergure mondiale. Les sociétés sont ensuite sélectionnées pour leur participation à l’économie circulaire et répertoriées selon plusieurs catégories : conception circulaire, récupération des matériaux, extension de la durée de vie du produit, plateformes de partage et offre de produits en tant que services (cloud, leasing, échange de biens). L’indice sélectionne une liste finale de 50 sociétés (incluant les sociétés sus-citées) ayant la plus importante capitalisation boursière en veillant à conserver une diversification sur les secteurs considérés comme éligibles par les analystes d’ECPI.  Cet indice exclut notamment les activités relatives aux armes et au tabac.

Comment investir dans l’économie circulaire ?

Les investisseurs désireux d’investir sur cette thématique peuvent se tourner vers la gestion passive leur permettant de reproduire à moindre coût la performance de l’indice ECPI Circular Economy Leaders Equity qui, au 30 avril 2019 , affiche une performance de +16,4% sur un an1, l’indice ayant été créé en juillet 2017.

BNP Paribas Asset Management a donc enrichi sa gamme d’ETF avec le tracker BNP Paribas Easy ECPI Circular Economy Leaders UCITS ETF listé sur Euronext en mai dernier. Ce tracker réplique l’indice ECPI Circular Economy Leaders Equity Index. Il permet aux investisseurs de s’exposer à la performance de 50 actions internationales de grande capitalisation boursière sélectionnées pour leur participation active au modèle économique basé sur la circularité des biens, des matériaux et des matières premières.

 

Indice ECPI Circular Economy Leaders Equity Index

graph FR

 

 

 

 

 

 

Source : Bloomberg, performances à fin août 2019 (back-test de décembre 2010 à août 2017)

 

 

Caractéristiques de BNP Paribas Easy ECPI Circular Economy Leaders UCITS ETF 

Nom de l’ETF Code Isin Code Mnémo Politique de distribution Frais courants annuels* Devise de l’ETF SRRI*
BNP Paribas Easy ECPI Circular Economy Leaders UCITS ETF LU1953136527 REUSE Capitalisation 0,30% EUR 5

* Source : BNP PARIBAS Asset Management, au 30 août 2019

 

Société de Gestion : BNP Paribas Asset Management Luxembourg

Échelle de risque SRRI : 1 : Risque plus faible.  7 : Risque plus élevé. SRRI : indicateur synthétique de risque et de rendement, plus le risque est élevé, plus l’horizon d’investissement recommandé est long.

1 Les performances passées ne préjugent pas des performances à venir

BNP Paribas Easy est une SICAV de droit luxembourgeois conforme à la directive 2009/65/CE. Les investissements réalisés dans les fonds sont soumis aux fluctuations du marché et aux risques inhérents aux investissements en valeurs mobilières. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas l’intégralité de leur placement. Les fonds décrits présentent un risque de perte en capital. Pour une définition et une description plus complète des risques, merci de vous reporter au prospectus et DICI du fonds disponible gratuitement sur notre site : www.easy.bnpparibas.fr. Les performances passées ne préjugent pas des performances à venir.

Sur le même sujet :

Les investissements réalisés dans les fonds sont soumis aux fluctuations du marché et aux risques inhérents aux investissements en valeurs mobilières. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas l’intégralité de leur placement. Les fonds décrits présentent un risque de perte en capital. Pour une définition et une description plus complète des risques, merci de vous reporter au prospectus et DICI des fonds. Avant de souscrire, vous devez lire la version la plus récente du prospectus et DICI disponibles gratuitement sur notre site www.easy.bnpparibas.fr. Les performances passées ne préjugent pas des performances à venir.