Lexique financier

V

Valeur à risque conditionnelle (C-VaR)

La valeur à risque conditionnelle est une mesure du risque qui indique le montant de la perte potentielle pour un portefeuille si la VaR est dépassée. Elle est assortie d’un niveau de confiance (en %) et d’un horizon d’investissement (en nombre de jours). La C-VaR est égale à la moyenne pondérée entre la valeur à risque et les pertes qui excèdent cette valeur. Par exemple, une valeur à risque conditionnelle (95%, 5 jours) de 1 Mio EUR signifie que dans 5% des cas, le portefeuille pourrait perdre un montant moyen de 1 Mio EUR sur une période de 5 jours. La valeur à risque conditionnelle est aussi appelée « expected shortfall ».

Volatilité

La volatilité d’un actif est l’écart-type de sa performance. En tant que mesure de la dispersion, elle évalue l’incertitude des prix des actifs, qui est souvent assimilée à leur risque. La volatilité peut être calculée ex post (rétrospectivement) ou estimée ex ante (anticipativement).

Les investissements réalisés dans les fonds sont soumis aux fluctuations du marché et aux risques inhérents aux investissements en valeurs mobilières. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas l’intégralité de leur placement. Les fonds décrits présentent un risque de perte en capital. Pour une définition et une description plus complète des risques, merci de vous reporter au prospectus et DICI des fonds. Avant de souscrire, vous devez lire la version la plus récente du prospectus et DICI disponibles gratuitement sur notre site www.easy.bnpparibas.fr. Les performances passées ne préjugent pas des performances à venir.