L'asset manager d'un monde qui change
MAN_Binocular_Hot_Air_Balloon_1440x300-1024x213
  • Home
  • Prenez une longueur d’avance en investissant sur l’économie circulaire

Prenez une longueur d’avance en investissant sur l’économie circulaire

Dernières actualités

BNP Paribas Asset Management
 

Savez-vous que L’Oréal1 n’utilise plus de PVC pour ses emballages en plastique ? Savez-vous que Nike1 fabrique de nouvelles chaussures et des matériaux pour les sportifs à partir du recyclage des sneakers depuis 1992 ?

Face à l’épuisement des ressources naturelles et à la complexité de gestion des déchets, les grandes entreprises multinationales prennent des initiatives et adoptent un nouveau modèle économique. Ces contraintes touchent également chaque citoyen ou consommateur dans sa vie quotidienne. Une solution réside dans « l’économie circulaire », dont les pratiques industrielles tendent à intégrer progressivement la logique. Voici donc une nouvelle mode ou un nouveau style que producteurs et consommateurs souhaitent embrasser. L’incomparable avantage de l’économie circulaire est qu’elle est déjà concrète et que chacun peut jouer un rôle actif. Qu’est-ce que l’économie circulaire ? Il s’agit de passer de l’économie linéaire du « extraire – fabriquer – consommer – jeter » à l’économie circulaire où le partage, la réutilisation, la réparation, la remise à neuf – ou encore le recyclage sont au cœur des processus de production et de consommation. L’objectif est de limiter l’utilisation des ressources naturelles non renouvelables et de réduire la production de déchets. Finalement, ces notions ne sont guère récentes. Nos parents ou grands-parents apportaient les bouteilles à la consigne et faisaient réparer leurs chaussures. Il n’est pas question de faire machine arrière et d’abandonner les progrès technologiques effectués depuis cette époque. Au contraire, l’économie circulaire permet d’aller beaucoup plus loin en mobilisant tous les savoir-faire industriels et citoyens pour préserver notre planète. En réutilisant à l’infini les matériaux déjà existants, nous préservons ainsi le capital naturel.

 

L’un des meilleurs exemples vient de Nike qui produit, depuis 1992, un matériau appelé « Nike Grind», obtenu à partir du recyclage de sneakers et de surplus non vendus. Ce Nike Grind permet de fabriquer de nouvelles chaussures et aussi des matériaux pour des surfaces sportives de très haute performance (pistes de courses, sols des gymnases, courts, tapis de sol…), élaborées en collaboration avec des athlètes de haut niveau. 99,9% des déchets de production des chaussures Nike sont actuellement recyclés ou transformés en ressources énergétiques.

 

L’économie circulaire implique donc plusieurs révolutions qui sont déjà initiées. La première touche les producteurs qui doivent totalement repenser leurs processus de conception et de production afin d’être compatibles avec un modèle d’économie circulaire. La seconde révolution touche les consommateurs qui doivent jouer le jeu du recyclage, de la réparation et de la remise à neuf. L’obsolescence programmée prend aussi du plomb dans l’aile. Cette évolution ne se fera ni simplement, ni gratuitement. Elle doit être financée.

Les entreprises s’emparent de ces questions d’économie circulaire. Elles mettent en place des investissements souvent très lourds pour modifier en profondeur leurs comportements, leurs processus de production et minimiser leurs impacts environnementaux. Le citoyen a pour sa part plusieurs moyens d’actions, notamment en adoptant un comportement responsable au quotidien et en finançant les investissements nécessaires au développement de l’économie circulaire. Un autre aspect ne doit pas être négligé : les entreprises qui ne s’adapteront pas à l’économie circulaire, continueront d’être entravées par des controverses ESG2 et verront leurs performances boursières diminuées par rapport à celles qui ont une stratégie plus vertueuse. L’investisseur doit prendre en compte ces évolutions dans ses décisions d’investissements.

Vous l’aurez compris : l’économie circulaire produit des effets tangibles et spectaculaires. Comment pouvez-vous prendre part à son financement ? En adoptant évidemment les bons réflexes de consommateur respectueux de l’environnement mais aussi en vous intéressant aux solutions d’investissement sur cette thématique d’investissement. L’ETF3 sur cette thématique de l’économie circulaire, lancé en mai dernier par BNP Paribas Asset Management, le premier au monde, est dédié au financement d’entreprises cotées internationales qui s’inscrivent dans cette démarche d’économie circulaire. L’ETF ou tracker s’achète comme une action, bénéficie d’une liquidité en continu pendant les horaires de cotation de la bourse sur laquelle vous le négociez. Vous pouvez le loger dans différents supports comme le compte titres ou l’assurance-vie dans la perspective d’un placement sur le long terme.

1 Les titres ci-dessus sont mentionnés à titre d’information uniquement et ne doivent pas être considérés comme une recommandation d’investissement.

2 ESG : Environnement, Social et Gouvernance

3 Exchange Traded Fund : fonds indiciel coté

 

Les investissements réalisés dans le fonds sont soumis aux fluctuations du marché et aux risques inhérents aux investissements en valeurs mobilières. La valeur des investissements et les revenus qu’il génère peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas l’intégralité de leur placement. Les fonds décrits présentent un risque de perte en capital. S’agissant de fonds procédant à des investissements en devises étrangères, la conversion dans la devise est susceptible d’influencer la valeur des placements étant donné que cette dernière est tributaire des fluctuations de change. Pour une définition et une description plus complète des risques, merci de vous reporter au prospectus et DICI des fonds. Avant de souscrire, vous devez lire la version la plus récente du prospectus et DICI disponibles gratuitement sur notre site www.easy.bnpparibas.fr

Sur le même sujet :

Les investissements réalisés dans les fonds sont soumis aux fluctuations du marché et aux risques inhérents aux investissements en valeurs mobilières. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas l’intégralité de leur placement. Les fonds décrits présentent un risque de perte en capital. Pour une définition et une description plus complète des risques, merci de vous reporter au prospectus et DICI des fonds. Avant de souscrire, vous devez lire la version la plus récente du prospectus et DICI disponibles gratuitement sur notre site www.easy.bnpparibas.fr. Les performances passées ne préjugent pas des performances à venir.