BNP AM

L'investisseur durable d'un monde qui change

À court terme, les stratégies thématiques environnementales sont confrontées à des forces contraires. Elles pourraient bénéficier des prémices de la récente reprise des valeurs de croissance, pour le moment neutralisée par le risque de récession. Les investisseurs qui ont une vision à plus long terme devraient continuer à se concentrer sur les tendances porteuses et les moteurs pérennes de la demande, tels que le soutien réglementaire et législatif.  

Dans cet épisode du podcast Talking Heads, Edward Lees, co-responsable du pôle Stratégies environnementales du groupe, explique à Daniel Morris, responsable de la stratégie de marché, que 2023 devrait voir se concrétiser les initiatives vertes telles que la loi américaine sur la réduction de l’inflation, et prévoit que certains des flux de capitaux concernés pourraient s’étendre sur 10 ans.

Au sujet des dernières annonces de résultats, il affirme que les éventuels signes de faiblesse ne représentent que des « revenus reportés, mais pas perdus ». Il constate par ailleurs que la COP27, qui s’est tenue récemment, n’a pas permis d’accomplir suffisamment de progrès, tout en soulignant certaines évolutions encourageantes.

Vous pouvez également écouter et vous abonner au podcast Talking heads sur YouTube et télécharger nos perspectives d’investissement en pdf.

Avertissement

Veuillez noter que les articles peuvent contenir des termes techniques. Pour cette raison, ils peuvent ne pas convenir aux lecteurs qui n'ont pas d'expérience professionnelle en matière d'investissement. Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de la publication, sont fondées sur les informations disponibles et sont susceptibles de changer sans préavis. Les équipes de gestion de portefeuille peuvent avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients. Le présent document ne constitue pas un conseil en investissement. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse, et les investisseurs sont susceptibles de ne pas récupérer leur investissement initial. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les investissements sur les marchés émergents ou dans des secteurs spécialisés ou restreints sont susceptibles d'afficher une volatilité supérieure à la moyenne en raison d'un haut degré de concentration, d'incertitudes accrues résultant de la moindre quantité d'informations disponibles, de la moindre liquidité ou d'une plus grande sensibilité aux changements des conditions de marché (conditions sociales, politiques et économiques). Pour cette raison, les services de transactions de portefeuille, de liquidation et de conservation pour le compte de fonds investis sur les marchés émergents peuvent être plus risqués.

Publications liées

Perspectives d'investissement 2023 - Investir à l'ère de la transformation
L’hydrogène durable - le vecteur énergétique de demain
Obtenez des informations et des analyses sur des sujets d'actualité auprès de plus de 500 experts en investissement.
BNP AM
Explorez VIEWPOINT aujourd'hui