BNP AM

L'investisseur durable d'un monde qui change

La thématique des infrastructures à la lumière de l'investissement responsable

Nous sommes convaincus que pour être durable, la croissance économique doit devenir bas carbone, respectueuse de l’environnement et inclusive. Les activités de gestion indicielle, sensibles aux enjeux liés à la transition énergétique et au respect de l’environnement, développent sans cesse de nouvelles solutions d’investissement ; c’est pour répondre aux attentes des investisseurs professionnels et particuliers que BNP Paribas Asset Management enrichit régulièrement sa gamme d’ETF* en sélectionnant rigoureusement des indices thématiques construits selon des critères ESG**. Loin des modes, nous nous intéressons ici à une thématique encore trop méconnue, celle de l’économie bleue.

Investir dans le domaine des infrastructures en adoptant une approche sélective fondée sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), c’est financer des entreprises qui ont une démarche ESG vertueuse, construisent par exemple des transports en commun plus propres, des réseaux électriques et de communication plus intelligents, des infrastructures sociales et sanitaires mieux adaptées ou encore qui pratiquent un meilleur traitement des eaux usées. De nombreuses actions et projets structurants auxquels les entreprises du secteur des infrastructures participeront dans le monde d’après-crise sanitaire. Explications.

Indispensables au fonctionnement d’un pays, les infrastructures sont au cœur des grands enjeux contemporains. Un secteur, en pleine mutation, pour lequel les investissements nécessaires sont estimés à 97 000 milliards de dollars d’ici à 20401.

Les infrastructures responsables, un investissement de long terme

Dans ses objectifs de développement durable, l’ONU définit l’investissement dans les infrastructures comme un levier majeur de croissance « de la productivité, des revenus » et un vecteur « d’améliorations en matière de santé et d’éducation ». Développer de nouvelles infrastructures, c’est avant tout s’inscrire dans une démarche responsable pour mettre en service des transports en commun plus propres (tramways, bus électriques), accompagner les nouvelles mobilités urbaines, construire des centres de recyclage des déchets, favoriser les énergies vertes ou construire des réseaux de télécommunication permettant de désenclaver des régions entières. C’est aussi agir pour l’assainissement de l’eau ou la construction d’infrastructures hospitalières.

Ces investissements, s’ils sont importants, sont également fructueux économiquement sur le long terme : une étude du FMI indique que pour chaque pourcent de PIB investi dans les infrastructures, la performance économique du pays augmente d’environ 0,4 % au cours de la même année et de 1,5 % au bout de quatre ans2. Et selon la Banque Mondiale, l’investissement dans les infrastructures responsables par les pays à revenu faible et intermédiaire3 pourrait leur rapporter 4 200 milliards de dollars4.

Mais pour s’assurer d’investir dans des entreprises qui agissent en faveur de l’environnement – en particulier dans les pays émergents dans lesquels les besoins en infrastructures sont particulièrement élevés5 – il est important de privilégier les sociétés les plus attentives aux impacts de leurs activités.

Allier investissement responsable et infrastructures avec la gestion passive

Les indices boursiers ESG permettent justement d’investir via des fonds indiciels sur les entreprises les plus performantes en matière de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance. Ces fonds offrent une solution clé en main qui permet de construire un portefeuille diversifié accompagné de frais de gestion relativement faibles.

Par exemple, l’indice ECPI6 Global ESG Infrastructure Equity, que la gestion indicielle de BNPP AM réplique est composé de 100 sociétés cotées internationales. Celles-ci sont sélectionnées selon une méthodologie qui retient les meilleurs élèves (approche dite « best-in-class ») parmi les six secteurs identifiés comme prioritaires : communication, énergie, transports, gestion des déchets, eau et infrastructures sociales.    

Un nombre croissant d’investisseurs privilégient l’investissement responsable pour donner un véritable sens à leurs placements. Cela concerne aussi bien les investisseurs institutionnels, souvent soumis à des réglementations qui les encouragent dans cette voie, que les particuliers qui veulent placer leur épargne en respectant certaines valeurs.

Pour ces investisseurs, la thématique des infrastructures responsables constitue un prisme pertinent pour soutenir des initiatives dont l’impact est positif sur la société et l’environnement. Les entreprises actives dans ce domaine sont par ailleurs issues de secteurs généralement résilients et peu cycliques.

Le secteur des infrastructures responsables dispose donc de tous les atouts pour accompagner la reprise post-crise sanitaire.

Avec nous, devenez l’investisseur durable d’un monde qui change.


* ETF : Exchange Traded Fund ou fonds indiciel coté en bourse

** ESG : Environnement, social, Gouvernance

1 https://outlook.gihub.org/

2 https://www.imf.org/en/News/Articles/2015/09/28/04/53/sores093014a

3 Pays dont le revenu national brut (RNB) par habitant (en dollars courants) est inférieur à environ 12 500 $.

4 https://www.worldbank.org/en/news/press-release/2019/06/19/42-trillion-can-be-saved-by-investing-in-more-resilient-infrastructure-new-world-bank-report-finds

5 https://outlook.gihub.org/

6 ECPI : fournisseur d’indices reconnu sur l’ESG et s’appuyant sur une méthodologie utilisant les axes définis par le Pacte mondial et les Principes de l’investissement responsable de l’ONU


Aucune garantie n’est donnée quant à la validité de certains filtres à tout moment, notamment en ce qui concerne le maintien de l’empreinte carbone entre deux rebalancements. Plus amples informations concernant l’indice, sa composition, son calcul, sa méthodologie et les règles de suivi et de rebalancement périodiques sont disponibles sur www.ecpigroup.com.

Les investissements sont soumis aux fluctuations du marché et aux autres risques inhérents à l’investissement dans des valeurs mobilières. La valeur des investissements et le revenu qui en découle peuvent varier à la hausse comme à la baisse et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le capital initialement investi dans la mesure où les stratégies décrites ci-dessus comprennent un risque de perte en capital. Rien ne garantit que les objectifs de performance seront atteints. La performance passée ne saurait préjuger des résultats futurs.

Publications liées

Investir dans les entreprises européennes qui limitent leurs émissions de CO2 : zoom sur l’indice Low Carbon 100 Europe PAB®
Quand l’immobilier coté s’intéresse à la performance environnementale
L’investissement privé, le nouvel allié de l’économie circulaire