BNP AM

L'investisseur durable d'un monde qui change

Début mars, les responsables politiques chinois ont annoncé que leur objectif de croissance économique pour 2022 serait proche de 5,5 %. Depuis, plusieurs tendances défavorables suscitent des doutes quant à la capacité du PIB à atteindre 5 %. Dans ce podcast, nous vous expliquons pourquoi nous pensons que les responsables chinois ont non seulement l’intention mais aussi les moyens de maîtriser les facteurs susceptibles de peser sur la croissance de la deuxième économie mondiale.    

Écoutez ce podcast Talking heads avec Chi Lo, économiste senior pour la Chine, et Daniel Morris, responsable de la stratégie de marché. Ils passent tout d’abord en revue les sujets qui suscitent des craintes quant aux perspectives de croissance du produit intérieur brut (PIB) chinois en 2022. Ils discutent ensuite des moyens à la disposition des autorités de Pékin pour tenir leurs promesses.

Notre publication « Market Weekly », désormais rebaptisée Talking heads, propose aux investisseurs des éclairages précieux sur des sujets qui les intéressent vraiment, une analyse du monde et des marchés sous l’angle de la durabilité ainsi que des entretiens captivants avec des experts en investissement.

Avertissement

Veuillez noter que les articles peuvent contenir des termes techniques. Pour cette raison, ils peuvent ne pas convenir aux lecteurs qui n'ont pas d'expérience professionnelle en matière d'investissement. Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur à la date de la publication, sont fondées sur les informations disponibles et sont susceptibles de changer sans préavis. Les équipes de gestion de portefeuille peuvent avoir des opinions différentes et prendre des décisions d’investissement différentes pour différents clients. Le présent document ne constitue pas un conseil en investissement. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse, et les investisseurs sont susceptibles de ne pas récupérer leur investissement initial. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les investissements sur les marchés émergents ou dans des secteurs spécialisés ou restreints sont susceptibles d'afficher une volatilité supérieure à la moyenne en raison d'un haut degré de concentration, d'incertitudes accrues résultant de la moindre quantité d'informations disponibles, de la moindre liquidité ou d'une plus grande sensibilité aux changements des conditions de marché (conditions sociales, politiques et économiques). Pour cette raison, les services de transactions de portefeuille, de liquidation et de conservation pour le compte de fonds investis sur les marchés émergents peuvent être plus risqués.

Publications liées

15:15 MIN
Talking heads - La résurgence de l'inflation
Daniel Morris
2 Auteurs - Podcast
11:17 MIN
Talking heads – Le niveau élevé des valorisations va faire de 2022 une année difficile
Mise à jour hebdomadaire - 3 février 2021- Le syndrome de Robin des bois